Tops / Flops de l’été 2013

Nous y voilà, en un claquement de doigts, nous sommes déjà en septembre. L’opportunité pour moi de vous dresser un petit bilan de la saison sous forme de tops / flops.

Les Tops:

- les chiffres, ils sont bons, c’était pas gagné d’avance.
- le succès du Driver Leopard, incroyable.
- les petites sessions de surf du midi et du soir, quelques unes mémorables.
- les clients qui reviennent me voir chaque été pour la 2ème, 3 ème, 4 ème, 5 ème année d’affilée.
- la journée du 16 août, la meilleure de l’histoire, à peine concevable. Indécente.
- la sortie du Barbier Français. Ecoulé en une semaine.
- le manque de joueurs de foot avec lesquels je joue normalement le mardi soir et le dimanche matin, ce qui m’a “obligé” à rester au shop et générer plus de chiffre.
- le temps de Juillet.
- le succès de sa boutique à Elle. La voir s’épanouir dans son nouveau métier et gagner sa vie.
- la famille, les amis.
- mon nouveau fournisseur principal de textile.
- la gamme enfant qui s’étend et cartonne.
- les carnets de la Compagnie du Kraft X Kickasss.
- le retour de Montano au MHSC.
- les salades Sodebo.
- les mini shorts.

Les Flops:

- la couleur Sudan Brown (caramel) du visuel Flutabec sur laquelle j’avais beaucoup misé, beaucoup trop.
- les gens qui viennent souvent à Biarritz et qui sont convaincus que je viens d’ouvrir.
- le manque de joueurs de foot avec lesquels je joue normalement le mardi soir et le dimanche matin, ce qui m’a “obligé” à rester au shop et générer plus de chiffre.
- la dernière semaine d’août (et la première de septembre) pendant laquelle j’ai manqué cruellement de stock.
- les polos de golf femme.
- le succès fulgurant du Barbier Français. Succès qui a privé mes clients du net de le trouver sur la boutique en ligne alors que j’avais fait un max de teasing.
- le monde à l’eau à la côte des basques.
- la fatigue accumulée, nous privant souvent de profiter pleinement de certaines soirées et festivités de l’été.
- les gens qui sont convaincus que les visuels sur le thème de la moustache sont nés avec Eleven Paris l’année dernière.
- le nombre croissant de gens qui ne disent pas “bonjour” en entrant dans une boutique de 25 m2.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *