Football Manager 2009

Pas mal d’entre vous doivent se demander ce que signifie FM2009 dans le post précédent. FM2009 = Football Manager 2009. C’est ma drogue, mon plaisir solitaire, mon plus grand vice, mais qu’est ce que c’est bon! Un peu d’historique tout d’abord, je joue à la série des Foot Manager depuis 1995 environ, je me souviens encore les goûters aprés les cours à partager ce plaisir avec mes pôtes S. et D. ou encore L. (qui était toujours trop long à faire ses tactiques…), les “Fugier, Fugier, Fuuuuuuugier!” que la voix toute electronique des PCs de l’époque hurlait.

Aujourd’hui la série des football manager connait un succés énorme et tous les passionnés de foot du monde entier se prennent au jeu et s’imagine déjà élu entraineur de l’année. Car oui, Football Manager est un jeu de foot mais on ne joue pas au foot. On est entraineur de foot! 90% du jeu se passe donc sur des pages de tableaux, de statistiques, des classements, des ronds, des flèches et surtout des chiffres. Du coup vu d’un regard extérieur par un, ou surtout une, néophyte, le jeu n’a absolument aucun intérêt car commes “ils” disent: “c’est nul tu joues même pas les matchs”. Certes, on ne “joue” pas les matchs mais on les vit à 200% du bord du terrain de l’écran. Allez leur expliquer le bonheur que vous vivez quand Santiago Fernandez votre jeune avant centre argentin de 19 ans que vous venez de recruter pour une bouchée de pain plante un doublé dès sa première titularisation. Ou encore la détresse que vous ressentez quand votre millieu défensif fétiche, Tino Costa, se blesse grâvement à la veille d’un match important. Bref c’est de l’émotion pure tout cela, oui mesdames! Imaginez le vide qui se crée dans votre coeur quand en pleine saison, la presse annonce votre licenciement par vos dirigeants pour manque de résultat alors que vous avez sacrifié votre vie sociale “réelle” pour vous consacrer, l’espace de quelques heures, à votre équipe “virtuelle”.

fm2009.jpg

Bref, je vis avez S. depuis quelques semaines une saison exceptionnelle, lui à la tête de l’US Créteil et moi à la tête du Stade Lavallois (aprés m’être fait licencier puis non renouveller mon contrat avec le FC Sète). Nous attaquons ce soir notre séconde saison en national avec l’espoir fou de monter tous les 2 en ligue 2. Nul doute qu’une fois de plus mes proches ne vont pas comprendre mais nul doute également que de notre coté on va vivre des choses incroyables…

2 comments on “Football Manager 2009

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *