Bilan Juillet / Août 2012

Le bilan de l’été 2012 ou le bilan de tous les records.

L’année dernière, à peu près à la même époque, je m’extasiais presque devant les “performances” de Kickasss (avec néanmoins un petit bémol concernant les ventes internet). 365 jours plus tard, ces bons chiffres sont balayés d’un revers de main.

Le bon chiffre de juillet 2011 est pulvérisé avec une augmentation de près de 40% cette année. C’est encore plus flagrant au niveau des ventes internet, celles-ci étant multipliées par 4, représentant 11% du chiffre mensuel. Le mois de Juillet 2012 étant tout simplement le meilleur mois de l’histoire de la marque au niveau des ventes en ligne. Une fois de plus, dans un contexte relativement morose, j’ai du mal à expliquer ces bons résultats si ce n’est avancer une explication “logique” quant aux progrès de la marque et moi en terme de gestion de stock, choix des visuels et fidélisation de la clientèle. Je reviendrais un peu plus tard sur les produits qui ont fait de cet été un été exceptionnel.

En ce qui concerne le mois d’août, le constat est le même. Août 2011 ne devait pas être si bon que ça puisque, là encore, c’est pas moins de 40% d’augmentation du chiffre global. La vente en ligne a plutôt bien fonctionné puisque elle a doublé par rapport à la même époque l’année dernière.

Globalement, la moustache m’a porté durant cet été. Les visuels ” Stach Driver” et “War chief” ont connu un énorme succès et se sont très vite retrouvés en rupture de stock dès la sortie d’une nouvelle couleur. D’où ma tendance a les avoir déclinés dans diverses coupes et couleurs, tombant peut être à certains moments dans une certaine facilité. Comme je le dis parfois, il y a des visuels gagnants qui souvent me servent a financer d’autres visuels un peu moins “accessibles”. A la sortie je n’ai qu’une angoisse, déjà, c’est de ne pas trouver les visuels gagnants de l’été prochain…

Enfin, je suis d’autant plus satisfait des chiffres de cet été car, l’air de rien, il y avait un certain nombre d’inconnues. Tout d’abord, avec l’ouverture de Stufff, une partie de mon chiffre d’affaire de l’année précédente était purement basculée vers la nouvelle boutique et pouvait représenter un vrai manque à gagner. Je pense avoir bien compensé cela grâce aux différents accessoires que je développe depuis peu pour KICKASSS ainsi que le lancement de la gamme enfant. Sans oublier, le bon coup réalisé avec les cruisers. Ensuite, je ne crois l’avoir évoqué dans ces pages, mais en début de saison, la première boutique Lastage s’est ouverte à deux boutiques de la mienne. Même si j’avais le sentiment que nos clientèles n’étaient pas forcément les mêmes, un impact négatif était toujours possible. Après coup, il ne semble pas qu’il y ai eu un quelconque impact.

Pour terminer, je remercie les amoureux de KICKASSS d’avoir, une année de plus, apprécié mon travail et je suis ravi d’avoir pu faire découvrir la marque aux nouveaux visiteurs du site internet et du shop de Biarritz. KICKASSS grandit et c’est grâce à vous tous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *